Management du cabinet d'avocat - EXPRIMformationSi le port de la robe lui sied à merveille, l’avocat(e) rencontre parfois de grandes difficultés lorsqu’ il s’agit d’endosser le costume de Manager.

Certes la formation initiale des futur(e)s avocat(e) s commence à aborder les  questions liées au Management du cabinet. Certes la formation continue des avocat(e)s aux nouveaux champs d’activités progresse. Pour autant, il se retrouve trop fréquemment dans l’obligation de faire appel au « bon sens » dès qu’il s’agit de gérer les ressources humaines, d’animer une réunion ou de mener un entretien annuel d’évaluation au sein du cabinet.

Je vous propose de découvrir les 5 essentiels qui permettront à l’avocat de mieux appréhender le Management global de son cabinet.

  1. Définir les règles du jeu en vigueur au sein du cabinet

    Chaque cabinet, en fonction de sa taille, de son activité, de sa typologie de client, instaure un mode de fonctionnement que le Manager – Avocat se devra de faire respecter. De la fixation des objectifs jusqu’au contrôle nécessaire en passant par le traitement des erreurs des collaborateurs, il devra mettre en place un cadre facilitant pour l’épanouissement de tous.

  1. Repérer les fondements de la motivation individuelle de ses équipes

    La notion de carrière a évolué depuis 15 ans. Le collaborateur d’aujourd’hui cherche du travail, et quand il en trouve, il en cherche encore. L’instabilité du marché du travail actuel le pousse à « garder grandes ouvertes ses oreilles », il devient plus volatile, plus consommateur. Ce n’est ni un mal, ni un bien, c’est un fait. Il est donc essentiel de connaître les motivations de chacun à son poste de travail pour mieux les guider vers l’efficience.

  1. Créer des outils permettant l’évolution de son équipe

    La création de fiche de postes, la rédaction de lettres de mission, la mise en place d’entretien annuel d’évaluation sont autant de process nécessaires pour favoriser le suivi et l’accompagnement de chaque collaborateur, du jeune avocat à la secrétaire ou assistante juridique.

« 3C » : Confiance, Courage, Congruence

  1. Développer son leadership

    Le Manager fait les choses bien, le leader fait les bonnes choses. Pour consolider sa posture de leader au sein du cabinet, il est essentiel (en plus du degré d’expertise indispensable dans la profession d’avocat) de s’appuyer sur les « 3C ». Mais, et c’est une réelle compétence du Manager – Leader, il faut responsabiliser ses équipes. Les rendre autonome d’abord, pour ensuite pouvoir déléguer des dossiers ou des missions à part entière.

  1. Communiquer pour bien collaborer

    Cela va sans dire…mais c’est mieux en le disant ! Le manque de communication interne est aujourd’hui la principale cause de ce que les salariés appellent un « Management inapproprié ». Informer ses collaborateurs sur les orientations futures du cabinet permet de mieux les impliquer. Mener une réunion motivante avec des objectifs clairs permet de transformer un groupe en équipe. Enfin, écouter ses équipiers permet, toujours, d’en apprendre beaucoup sur ses propres pratiques de Manager.

Leave a Reply